Poussin Communication : les bonnes résolutions du dirigeant d'entreprise en 2020.

La vie d’un chef d’entreprise est rarement un long fleuve tranquille… Aujourd’hui, nous faisons appel à Sophie, experte en coaching de dirigeants et fondatrice d’Eliantem pour vous donner astuces et conseils et démarrer l’année du bon pied !

 

Qui es-tu ?

Je suis Sophie Bureau, fondatrice de la société de conseil et coaching professionnel Eliantem.

Embauchée dans une Scop, j’ai eu la chance d’y travailler plus de 20 ans. Grâce à la mobilité interne et à la formation, j’ai exercé différentes missions dans les services commerciaux, marketing, direction génale, ressources humaines. C’est une formidable expérience de participer à la transformation d’une TPE en un grand groupe de l’Economie Sociale et Solidaire. J’y ai découvert l’engagement, une façon de travailler ensemble dans le respect de l’individuel pour la réussite collective.

 

Que fais-tu ?

Femme engagée dans mon travail, dans les milieux associatifs ou au sein de ma commune, j’ai eu envie en 2017 de prendre un nouveau virage. J’ai complété mes compétences de spécialiste du dialogue social, d’animatrice et de formatrice en me formant au coaching à HEC. Aujourd’hui, c’est en tant qu’indépendante que je propose aux entreprises et organisations, un accompagnement en coaching individuel ou collectif. Il n’est jamais trop tard pour accomplir ses rêves !

 

Etre un bon dirigeant c’est quoi ?

Être humble et bon avec soi. Ne pas être dans la croyance de la toute-puissance. Le dirigeant ne peut pas toujours résoudre les situations aussi rapidement, efficacement et humainement qu’il le souhaiterait. Diriger, c’est faire des choix, parfois difficiles et bien souvent dans la solitude. Alors agir de façon responsable, oui, mais lorsqu’il le faut en s’appuyant sur des experts qui éclaireront les choix.

Savoir s’économiser. Pour cela, il faut pouvoir déléguer, faire confiance aux autres, à ses salariés, à ses prestataires. Cela repose d’abord sur une forte confiance en soi et sur un dialogue permanent.

 

Quelles sont les astuces pour apprendre à gérer son stress ?

S’alléger ! S’octroyer de réelles pauses quand tout s’emballe, pour changer de lunettes. Ce projet est-il si urgent ? Qui pourrait m’aider ? Dans 3 ans, est ce que je me souviendrai encore de cette altercation avec mon collaborateur ? Et s’il avait raison ? Ça vaut peut-être le coup d’essayer.

Simplifier ! Planifier les grandes étapes de l’année permet d’y voir plus clair et de rectifier au besoin à chaque échéance.

Se recentrer sur ses besoins ! Nous sommes trop souvent happés par le désir des autres, ce qui nous met une pression importante sur les épaules.

Pour ma part, la méditation, la marche dans la nature, mais surtout la respiration, sont une grande aide. N’oublions pas que nous pouvons accéder à l’air que nous respirons à tout moment, en toute circonstance, et que le seul fait de ressentir la circulation de l’air dans notre corps et de nous relier ainsi au moment présent nous procure un soulagement immédiat.

 

Peux-tu nous donner 3 conseils pour travailler efficacement en équipe ?

Communiquer de façon transparente sur la gouvernance de l’entreprise avec ses collaborateurs pour renforcer le sens que l’on donne à son travail. Chacun est indispensable à la réussite collective de l’entreprise. Partager sa vision avec tous est un acte fort, fédérateur.

Écouter les besoins de ses collaborateurs. Avoir été entendu permet de se sentir soutenu et de prévoir les actions nécessaires à la bonne réalisation de son travail. Un bon dirigeant accompagne équitablement : formation à la prise de parole en public pour son commercial, mise en place d’un temps partiel pour le futur retraité, télétravail… Tout n’est pas possible immédiatement, mais en parler ensemble renforce le sentiment de respect et permet d’anticiper.

Partager des moments d’authenticité et de convivialité avec ses collaborateurs. C’est le lien, la connaissance de l’autre, qui permet la fluidité et le plaisir dans le travail.

 

Quels sont les objectifs que chaque dirigeant devrait se fixer en 2020 ?

Et bien, avant toute chose, je pense qu’un retour sur 2019 est fondamental. Qu’avons-nous fait en 2019 dont nous sommes fiers ? L’avons-nous réellement savouré ? L’avons-nous partagé ? Qu’est-ce qui était intéressant mais que je devrai changer pour l’améliorer ? Et surtout, qu’est-ce que je veux abandonner pour faire de la place à du neuf ? Ensuite, il est intéressant de se fixer un fil rouge pour l’année 2020. En fonction de la maturité de son entreprise, des enjeux du business plan, des nouvelles réalités économiques, de la concurrence, etc, il est facile de se disperser, voire de se perdre dans nos priorités. Si je n’avais pas peur d’échouer, qu’aurais-je envie de tenter cette année ? L’équilibre vie pro-vie perso ne doit pas être négligé non plus.

 

Et enfin, le plus important, prendre du plaisir ! Une journée ne devrait pas se terminer sans qu’on puisse citer au moins une chose qui nous a mis en joie.