réseau poussin

Déjà mercredi ! Voici notre troisième conseil, toujours labellisé “Poussin” !

Aujourd’hui nous allons aborder le thème des réseaux sociaux et du Community Management (littéralement : la gestion de communautés).

3ème conseil : tes réseaux sociaux, tu choisiras

Il est inutile (et chronophage) d’être présent sur tous les réseaux sociaux ! À chaque réseau son utilité. Voici les principaux réseaux et leurs usages :

  • Facebook : le plus célèbre, permet de fédérer un grand nombre de personnes autour d’une cause, d’une marque, d’un produit…
  • Twitter : véritable source d’informations, cette plateforme de micro-blogging permet de dispenser de l’information brève (140 caractères maximum) et de réagir/interagir avec ses “followers” sur les actualités qui font la une (ou pas). Le contenu est catégorisé via le fameux système d’#hashtag (étiquette). À noter : c’est LE réseau pour interpeller journalistes et personnalités
  • Google + : le réseau social du moteur de recherche n’est pas encore très utilisé (par rapport à ses concurrents) mais sa croissance vertigineuse nous assure de son utilité dans le futur. Ses intérêts sont multiples : ciblage affiné à volonté, interface avec les autres services Google (Youtube, Gmail, GooglePlay…), système de dialogue vidéo (“Hangouts”) et n’oublions pas que Google est avant tout un moteur de recherche et que votre activité sur son réseau social est prise en compte dans le moteur de recherche (vive le référencement “naturel” !)
  • Linkedin est un réseau social professionnel qui permet d’échanger sur des thématiques spécifiques au sein de groupes. Véritable levier de networking, y être présent (et actif, évidemment) vous apportera des opportunités non négligeables
  • Instagram : réseau “visuel”, ses membres partagent des photos (de leur repas, de paysages, de leur chat…) et des vidéos auxquelles ils ajoutent des effets via l’application.

Vous doutez (!) du succès des réseaux sociaux ? Voici une infographique qui viendra à bout des plus sceptiques d’entre-vous :

Utilisateurs réseaux sociaux France - août 2014

D’autres plateformes existent, n’hésitez pas à vous informer (souvenez-vous du chapitre d’hier) pour savoir lesquelles sont les plus adaptées à votre activité.

Une dernière recommandation avant le conseil de demain (surprise) ? Être présent sur un réseau social, c’est bien, communiquer dessus, c’est mieux (pour ne pas dire impératif) !

À demain !