networking

On conclut cette splendide semaine de conseils quotidiens (si vous avez manqué un épisode, retrouvez les articles correspondants ici, , ici aussi et par là également) par… (roulement de tambours) le networking !


Qu’est ce que le networking ?

Le « networking » (ou « réseautage » mais ce n’est pas très joli) correspond à l’ensemble des activités ayant pour objectif de multiplier les contacts professionnels.


À quoi cela peut-il servir ?

À…créer des contacts ! Plus sérieusement, en « networkant », vous vous assurez une publicité gratuite (si ce n’est le prix des consos) auprès de vos pairs (les autres jeunes entrepreneurs) et vous vous donnez l’opportunité de nouer des liens qui pourront vous servir dans le futur.


Qui peut-on rencontrer ?

Dans ces soirées (ou petits déjeuners, apéros…) on a souvent tendance à être uniquement dans une recherche de clients. Mais le networking vous apporte aussi et surtout des futurs partenaires, des potentiels prestataires et tout simplement du réseau. Des personnes à qui vous pouvez être utiles, maintenant ou plus tard. Et évidemment, vous pouvez aussi rencontrer vos futurs clients.


Savoir se présenter

Lors d’événements networking, il faut savoir vous présenter rapidement et efficacement. Si en 45 secondes, votre interlocuteur n’a toujours pas compris ce que vous faisiez, c’est qu’il faut revoir votre pitch ! Soyez vous même, naturel, et choisissez les bons mots pour vous présenter vous, et votre business. N’oubliez pas que tout le monde ne connaît pas le jargon de votre secteur !


Comment réaliser un bon networking ?

Le networking ne consiste pas uniquement à se rendre dans des 5 à 7 et à y échanger des cartes de visite (si c’est votre optique, la vente de tapis a besoin de vous !). Les évènements orientés networking sont constitués à majorité par des vendeurs, et non des acheteurs : y prospecter n’est pas vraiment efficace !

Pour réaliser un bon networking, il faut être dans une optique « donnant-donnant » : que ce soit en apportant un soutien pour un projet, en apportant des conseils grâce à votre domaine d’expertise

Vous pourrez notamment acquérir une clientèle potentielle par voie de collaboration (ne jamais sous-estimer la puissance du bouche-à-oreille).

L’optique est donc de donner, sans pour autant s’attendre à recevoir ; ainsi vous ne serez pas déçu si vous recevez (des clients, des soutiens, des conseils…) et votre réseau sera plus solide et plus « authentique » que si vous optez pour une logique davantage commerciale.

Cet article vous a plu ? Partagez le sur les réseaux sociaux (en cliquant sur les nouveaux boutons au-dessus et en-dessous de l’article) !

Bon week-end !