Marianne, fondatrice de La Boîte à Projets.

Marianne habite dans la région de Toulouse. Maman de deux petits bout de chou, elle décide en 2014 de faire le grand saut et de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale. Elle fonde alors sa propre entreprise de conseils en aménagements à domicile : La Boîte à Projets.
Rencontre avec une entrepreneure déterminée et récit de son parcours.

 

Un parcours d’études déterminant…

Quand on lui demande, l’architecture, le dessin et le design n’étaient pas son premier choix de carrière. Marianne étudie le droit en premier lieu. Très rapidement, elle se rend compte que ça ne lui correspond pas.
Comme elle a toujours su dessiner et croquer, Marianne commence à s’intéresser à l’architecture. Elle sent que ça peut être une voix intéressante pour elle et suit alors son instinct.
Un matin, elle tente sa chance et envoie son dossier à une école d’architecture. Elle parie beaucoup dessus, mais essuie un premier refus.
Marianne se rend malgré tout à l’école et reçoit un conseil de l’assistante du Directeur des Études de l’époque : « Vous devriez aller parler aux Directeur des Études. Vous pourriez peut-être avoir plus de chance ! ». Ni une ni deux, elle se dépêche d’aller tambouriner à la porte de ce monsieur. Elle défend sa place et se bat pour apporter ses idées. Sa volonté finie par payer puisque le Directeur décide de l’accepter dans l’école.
Déjà à l’époque, Marianne faisait preuve d’une détermination qui l’accompagne au quotidien dans son aventure entrepreneuriale.

Les études d’architecture la passionnent et lui font peur à la fois. Marianne n’est pas sûre de pouvoir gérer sa vie comme elle le souhaite. Son plus grand rêve est de pouvoir être une femme active, indépendante professionnellement, mais également fonder une famille.
Elle rejoint alors différentes grosses agences d’architecture. Elle prend des postes à hautes responsabilités et aux rythmes effrénés. C’est à cette période de sa vie qu’elle commence à ouvrir les yeux et qu’un choix s’impose à elle : devenir son propre patron.

…qui reflète une entrepreneure déterminée !

Après sa première grossesse, en 2014, Marianne réalise un gros travail sur elle-même et revient à chaque fois à la même conclusion : elle est déterminée à créer son propre rythme de travail et à monter son entreprise.
Pour cela, elle n’hésite pas à se former afin de développer des compétences complémentaires des siennes. Pour ne pas être seule dans son aventure et tester son projet, elle décide de ne pas s’immatriculer toute de suite. Elle se tourne vers une couveuse qui la prend son sous aile.Ces structures d’accompagnement permettent aux entrepreneurs qui veulent se lancer avec prudence d’être épaulés dans leur administration et d’exercer leurs activités sous l’immatriculation de la couveuse.
Son mari représente également un soutien indéniable. Alors qu’il évolue dans le domaine du bâtiment, il encourage Marianne à devenir indépendante, il la challenge, il la pousse à se lancer.
Elle l’écoute et le contredit certaine fois. Ils ne tombent pas toujours d’accord, mais leurs échanges sont complémentaires. Pour Marianne, pouvoir dialoguer avec son mari sur sa volonté de devenir indépendante était primordial.
Cette aventure dans laquelle elle s’est lancée leur a fait apprendre beaucoup sur eux-mêmes.

Tout au long de son aventure, Marianne n’a jamais cessé de se remettre en question. Pour elle, en tant que femme c’est important d’assumer ses convictions, de les suivre, de les défendre.
Lorsqu’elle décide de se lancer, son activité est inédite. Très peu de personnes prennent le risque de se mettre à leur compte en tant que conseiller en aménagements. Nombreux sont ses confrères qui la questionnent et remettent en cause son projet. Selon elle, la raison qui fait que son projet a tenu la route c’est parce qu’elle a toujours été à l’écoute de ceux qui l’entourent, de ce qui se passe dans la société aujourd’hui, de ce que préfèrent et détestent les consommateurs.

Aujourd’hui, Marianne n’a plus les mêmes doutes qu’avant. Bien-sûr, elle se pose en permanence des questions, mais elle est heureuse. Le 2 Janvier 2018 dernier, elle a reçu son immatriculation qui lui permet de prendre son envol et d’être en totale autonomie.
Elle élargit ses offres développe son activité d’agence d’architecture en tout sérénité.

 

Si elle avait un conseil à prodiguer c’est de ne surtout pas se dénigrer. Il faut toujours avoir la tête haute et ne pas se conformer à ce que la société nous dicte et veut nous faire penser. Pour Marianne, être une femme entrepreneure épanouie c’est être libre dans ses choix, ses actions et sa manière de voir le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *