Qui êtes-vous ? Comment êtes-vous arrivée dans le monde de l’entrepreneuriat ?

Je suis Louise, créatrice de la marque de chapeaux et d’accessoires de tête, Nuance Chapeaux. Je suis arrivée dans le monde de l’entrepreneuriat par l’artisanat. Après m’être formée au métier de chapelier modiste, j’ai eu envie de développer mon propre projet. Je voulais apporter de la modernité à cet accessoire que j’adore et qui a un peu disparu de nos habitudes vestimentaires. Comme j’étais très sensible aux questions environnementales, je me suis également posé des questions en terme de sourcing des matières. J’ai d’abord fait quelques modèles, puis j’ai pris un atelier aux Cinq Toits (un lieu où je vous conseille d’aller faire un tour) et petit à petit, je suis devenue artisan d’art / entrepreneur.

Pouvez-vous décrire en quelques mots votre activité ?

Nuance Chapeaux est un chapelier français qui allie l’excellence des techniques traditionnelles de confection avec un design moderne, chic et épuré, et intégrant les enjeux de la mode éthique. C’est la rencontre de ces deux univers qui permet de créer des chapeaux et des accessoires de tête uniques, faits à la main pour s’adapter à chaque visage et aux envies de chacun. Nous proposons une collection pour tous et pour tous les moments importants.

Quelle a été votre expérience avec Poussin Communication ? Qu’est-ce que cela vous a apporté ?

J’ai rencontré l’équipe de Poussin Communication lors d’une formation en couveuse et j’avais apprécié leurs précieux conseils. Avec la crise du Covid, j’ai été contrainte d’accentuer ma présence en ligne. Poussin Communication m’a proposé d’établir la stratégie digitale de ma marque. Ils ont fait une analyse critique de ce que j’avais déjà mis en place et m’ont établi un book pour me guider dans la communication digitale de Nuance Chapeaux. Je n’ai pas encore pu tout développer mais les résultats sont déjà très bons sur les réseaux sociaux. Ma visibilité sur Facebook a considérablement augmenté. Je suis aussi beaucoup plus efficace dans mon usage quotidien du digital, car j’ai maintenant des idées directrices fortes qui me guident dans mes choix.

Quels sont selon vous les deux éléments essentiels d’une bonne communication ?

Une bonne communication doit être au plus proche de l’état d’esprit de votre entreprise. Elle doit aussi vous permettre d’affirmer votre singularité, votre « touche ».

Professionnellement, comment vivez-vous la crise sanitaire du covid-19 ? 

La crise du Covid-19 est très difficile pour les artisans d’art, notamment à cause de l’annulation des salons qui sont des moments clés. La présence digitale est donc devenue centrale pour maintenir du lien. Il faut se montrer créatif en terme de communication et ne pas avoir peur de se réinventer.

Quel conseil donneriez-vous à un entrepreneur qui se lance ?

Je lui dirai d’avancer pas à pas, d’accepter que tout ne fonctionne pas du premier coup. Je crois surtout qu’il ne faut pas trop écouter les autres qui projettent souvent leurs propres peurs dans votre projet. En revanche, les conseils de professionnels et les échanges sont toujours productifs. Il faut s’entourer de personnes compétentes, échanger avec des acteurs du même secteur et ne pas avoir peur de poser des questions. « Croire en soi sans être influencé mais beaucoup écouter les conseils des autres », un conseil très paradoxal comme Nuance Chapeaux qui a un pied dans la tradition de la chapellerie et l’autre tourné vers le futur et vers une mode plus responsable.